parler de travail isolé en entreprise

Parler de travail isolé en entreprise est une étape importante. C’est vrai lorsque l’on est travailleur isolé. Mais ça l’est aussi lorsqu’on dirige une entreprise ou une administration… Et que l’on a à sa charge un travailleur isolé. Quelque soit sa position, l’essentiel est d’en parler ! En effet, c’est souvent par le dialogue que tout commence. 

Un conseiller vous propose son expertise

Qu’est-ce que le travail isolé ? 

On parle de travailleur isolé, lorsqu’un salarié, un collaborateur, va évoluer hors de portée de vue ou de voix. Ainsi, on considère que dans cette situation, il ne pourra pas appeler à l’aide, ou être secouru rapidement. Rien ne définit à ce jour avec précision le délai d’isolement… On considère donc le critère de travailleur isolé comme étant valide, dès les premières minutes d’isolement. 

La nécessité de protéger un travailleur isolé

Un travailleur isolé est par définition vulnérable. La loi oblige l’entreprise ou l’administration à tout mettre en œuvre pour garantir la sécurité et la santé de ses salariés. Ainsi, lorsqu’un collaborateur est en situation d’isolement, il est nécessaire de l’équiper d’un dispositif d’alerte. Ce dispositif d’alerte remplace finalement l’alerte naturelle qui est d’appeler à l’aide ou d’être vu chuter ou en malaise… Mais cette alerte naturelle étant devenue obsolète du fait de l’isolement, un dispositif d’alerte pour travailleur isolé est nécessaire

Comment parler de travail isolé en entreprise quand je suis concerné ? 

Fort de cette définition, vous vous reconnaissez peut-être en tant que travailleur isolé. Et vous vous rendez compte que vous devriez vous aussi porter un dispositif avec centre de téléalerte pour travailleur isolé.
Mais alors comment en parler à votre entreprise ? 

Le dialogue est la première façon de parler de travail isolé en entreprise

Avant de rentrer dans un échange officiel voir conflictuel avec votre entreprise, nous vous conseillons la voix du dialogue. Prenez le temps de notifier votre supérieur, le DRH, le représentant du personnel… De votre situation d’isolement et solitude au travail. Expliquez que vous évoluez hors de portée de vue et de voix et qu’il peut malheureusement vous arriver quelque chose. Cela peut être une chute, un malaise ou même une agression ! Vous pouvez indiquer que vous vous êtes renseignés sur la protection pour travailleur isolé. Et que des solutions existent, comme celles de DOOMAP. Des dispositifs d’alertes qui sont d’ailleurs sans engagement de durée et tout compris, avec une mensualité de seulement quelques dizaines d’euros par mois. Cela peut rassurer votre entreprise quant au coût que peut représenter cet équipement.

Un conseiller vous propose son expertise

Faites intervenir la médecine du travail

Si vous n’êtes pas entendu en tant que travailleur isolé par votre entreprise… Il vous reste la possibilité d’en parler officiellement à la médecine du travail. Celle-ci pourra diligenter une inspection sur site, pour confirmer votre situation d’isolement. Suite à cette visite, la médecine du travail peut préconiser l’équipement d’une protection pour travailleur isolé. 

Parler de travail isolé en entreprise à son salarié

Si vous êtes du côté du management de l’entreprise ou de la collectivité, le sujet du travail isolé vous concerne également. En effet, en qualité de chef d’entreprise, DRH, QHSE ou chef d’équipe par exemple… Vous devez vous soucier des situations d’isolement. Ainsi, parler de travail isolé en entreprise, c’est aussi alerter votre travailleur de sa situation d’isolement. Et le sensibiliser sur le fait que celle-ci représente un risque.

Mais il faut surtout équiper vos travailleurs isolés d’un dispositif d’alerte ! Les PTI DOOMAP sont adaptés à tous les secteurs d’activité. Ils sont sans engagement de durée. Et surtout, ils sont tout compris : boîtier, carte SIM multi-opérateur et liaison à notre centre de téléalerte 24H/24 et 7J/7

Assurez-vous que le dispositif d’alerte pour travailleur isolé soit porté

Mettre à disposition un dispositif d’alerte pour travailleur isolé c’est bien… Mais encore faut-il qu’il soit utilisé ! Ainsi, le rôle de l’entreprise ou de l’administration est de s’assurer que le travailleur a bien été briefé sur l’importance du dispositif… Et qu’il sait l’utiliser. N’hésitez pas à faire des contrôles pour vous assurer que le travailleur isolé utilise correctement son PTI. En effet, vous pouvez contraindre un salarié d’utiliser cet équipement de protection individuel, à l’image de l’obligation de porter un casque ou des chaussures de sécurité pour certains postes. 

En bref, parler de travail isolé en entreprise, c’est déjà faire le pas vers la sécurité du travailleur isolé… Mais aussi vers le respect des obligations légales de l’entreprise ou de l’administration. 

Ils nous font confiance + de références

INRAE
Derichebourg
AXIANS
maranatha
altimmune
Air caraibes
logo-otacos
DECATHLON
gca
balladins
Onet
Meliá Hotels International
CCImbo
Happy Senior
shell
brangeon
HILTON
Actemium
Bacardi
chateauform
CEVA
Engie
SOITEC
Eurovia
Covage
SNCF
Keolis
aix marseille
Suez
caf
Sigfox
Parrot
kindy
lexisnexis
carre_blanc
Caviar house
avia
rentokil-initial
Richardson
BNP PARIBAS
Thyssenkrupp_AG
elior-services
CREPS
Limagrain
Scopelec
VINCI
arm
Le roy merlin
MaxiCoffee
IBIS
CNRS
cnam
KSTOOLS
Coupa
snef
Heppner
Logo-Nilfisk
edf
Moxy Hotels
transGourmet
TOSHIBA
restalliance
GARANKA
cegelec
Transdev_logo_2018
cfe-cgc
CITROEN
DGF
Autodistribution
Hutchinson
SILCA
XPO
media_post
Batignolles
General-Electric2
odca
reg_lille
Eurofins
cerballiance
REGICOM
SIEMENS
GEBERIT
apec
Holiday Inn
Ziegler
fft
EQIOM
Brioche dorée
POMONA
B&B
Novotel
DXOMARK
U nouveaux commerçants
GRS-VALTECH
Caddie
ISS
Dekra
ratp
5asec
Aqualand
EIFFAGE
SGS
renault
+ de références