premiers secours en entreprise

Parce que n’importe quelle entreprise se doit d’être en règle et d’offrir des conditions de sécurité digne de ce nom à ses employés, il est important d’avoir une politique d’organisation des secours cohérente en cas d’incident. Outre les éléments indispensables à mettre en place, les dispositifs PTI DATI peuvent aider les responsable QSE à améliorer la gestion et l’arrivée des secours.

 

Politique de secours et réglementation

Il est à noter tout d’abord que l’organisation des secours en entreprise est sous la responsabilité du chef d’entreprise. Cela passe en premier lieu par une évaluation obligatoire des risques professionnels potentiels sur le lieu de travail, et l’identification de dangers pour l’intégrité physique de ses salariés.

L’employeur doit également désigner un SST (Sauveteur Secouriste du Travail) qui aura préalablement suivi une formation aux premiers secours. Et ce dans plusieurs cas selon l’Article R. 4224-15 du Code du Travail :

  • 1° Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
  • 2° Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux.

Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers. “

 

Le matériel de secours

Parmi les trois piliers de l’organisation des secours en entreprise, le matériel réglementaire joue un rôle primordial. Il doit être adapté aux risques inhérents à chaque lieu de travail, facilement accessible par tous les employés et visible grâce à des panneaux de signalisation. Leur emplacement doit impérativement être connu de tous et des SST désignés.

Dans la plupart des entreprises potentiellement concernées par des risques d’accidents graves, il faudra retrouver au minimum :

  • – Un kit ou trousse de secours
  • – Du matériel de soins ou pharmacie
  • – Un défibrillateur automatisé externe ou DAE

 

La procédure en cas d’accident de travail

1- Le SST doit porter assistance à l’employé concerné et pratiquer les gestes de premiers secours. En cas d’absence de SST, le chef d’entreprise doit simplement faire en sorte d’éviter le risque de sur-accident ou d’empirer la situation.

2- L’employeur ou le SST doit prévenir ou faire prévenir les secours : le SAMU (15) de préférence en cas d’urgence médicale, de trauma ou de risque toxique – les pompiers (18) si l’employé a besoin d’être secouru ou extrait d’une zone inaccessible.

3- Le SAMU organise l’envoi de spécialistes ou de véhicules adaptés.

4- Le personnel doit attendre l’arrivée des secours, sans déplacer la victime (sauf en cas de danger imminent) afin d’éviter tout aggravement de la situation.

Avantages des PTI DATI pour porter secours aux travailleurs isolés

Dans les secteurs d’activité nécessitant une attention particulière à l’organisation des secours en entreprise, l’utilisation de systèmes PTI DATI ou de dispositifs Homme Mort peut grandement faciliter le processus et l’intervention des secours.

Ce type d’équipement de sécurité, attribué aux employés les plus concernés par les situations à risque, procure plusieurs avantages :

  • – alertes automatiques en cas de chute, perte de verticalité ou absence de mouvement prolongé
  • – géolocalisation de la victime d’accident de travail
  • – contact rapide des secours
  • – des appareils dotés de cartes SIM multi-opérateurs qui ne dépendent pas d’un seul réseau téléphonique pour des appels en toutes circonstances
  • – certains boîtiers PTI DATI résistent aux chocs, aux températures extrêmes, et sont étanches

La particularité pour les travailleurs isolés est qu’ils sont à juste titre hors de portée de vue ou de voix des autres employés. Ce qui rend l’organisation des secours plus difficile même en cas de responsables SST formés aux gestes qui sauvent. Un dispositif PTI DATI permet de prendre connaissance de l’accident de travail dans les meilleurs délais, et en cas de graves dommages sauver des vies grâce à une intervention plus rapide.