Les différents types d’EPI

équipement de protection individuelle

Les équipements de protection individuelle (EPI) assurent la sécurité des travailleurs sur leurs lieux de travail.

Indispensable sur un chantier de construction où les risques d’accident sont très élevés, l’équipement de protection individuelle protège le travailleur contre certains dangers liés à la spécificité de son métier. L’employeur a la responsabilité de fournir les équipements à ses employés, et les employés ont le devoir de les porter au quotidien.

Ils existent de nombreux types d’EPI. Suivant le secteur d’activité, les besoins ne sont bien entendu pas les mêmes.

Il faut noter qu’avec l’évolution de la technologie, les vêtements de protection sont aujourd’hui conçus dans des matières résistantes et confortables. La sécurité est bien entendu l’élément prioritaire des appareils de protection mais leur confort pour le bien-être du salarié ne doit pas être négligé. Chaque fabricant en a tenu compte et aujourd’hui, sont commercialisés des vêtements et du matériel légers, compacts et agréables à porter.

Les chaussures de sécurité sauvegardent les pieds contre les chutes d’objets et le revêtement spécifique de leurs semelles va empêcher les glissades.

Le casque de sécurité est indispensable pour protéger la tête dans les métiers du bâtiment et de la construction. 

Les masques sont portés dans les environnements où l’air peut être contaminé. Ils assurent une respiration normale tout en filtrant les virus et les particules dangereuses.

Les bouchons d’oreille protègent les tympans dans un environnement ou le bruit est excessif.

Les gants pour la protection des mains évitent aux employés des blessures ouvertes. Les gants de protection jetables, quant à eux, renforcent l’hygiène et évitent la transmission de maladies.

Les combinaisons sont idéales pour les projections. Elles sont commercialisées sous différentes matières en fonction des risques à couvrir : bactériologiques, chimiques, nucléaires, thermiques, etc. 

Pour les postes de travail dans des environnements exposés aux risques d’explosion ou aux fortes chaleurs, la norme ATEX est exigée. 

La prévention des accidents ne se limite pas au port d’EPI, une formation complète aux risques professionnels est indispensable. Les employeurs doivent informer et convaincre de l’importance de porter les EPI au quotidien, chaque employé. Quelques consignes d’utilisation et d’entretien sont parfois également nécessaires. Mettre en avant les directives réglementaires va garantir une bonne compréhension des dangers liés au poste de travail.

La réglementation en vigueur impose aux employeurs la responsabilité de fournir à tous les employés des appareils de sécurité conformes et adaptés.

Pour le cas des travailleurs isolés, le port d’un dispositif PTI DATI s’impose. Seul, éloigné de toute vie humaine, un salarié en situation de détresse doit avoir la possibilité de donner l’alerte rapidement. Équipés de différents capteurs susceptibles de détecter immobilité et chute, les DATI représentent un atout indéniable.

Une formation à l’utilisation des dispositifs et applications DATI est incontournable. Même si l’installation et la maintenance des dispositifs pour travailleur isolé restent simples et accessibles à tous.

Un salarié peut soumettre à son responsable d’investir dans des DATI mais il ne peut en aucun cas l’obliger. Le chef d’entreprise est tenu d’évaluer les risques professionnels de ces employés et de prendre les mesures qu’il juge nécessaires pour y remédier. Il reste seul juges de son appréciation tant qu’aux investissements.

L’INRS est l’organisme de référence pour obtenir informations et conseils sur les mesures à prendre en termes de sécurité au travail.

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.