travailleur isolé

La loi n’interdit à aucun employé de rester seul sur son lieu de travail , par choix ou par obligation,. Si ce cas de figure apparaît, l’employeur a toujours le devoir d’assurer la sécurité du travailleur en isolement.

[A lire aussi : le télétravail et la protection du travailleur isolé en période de crise du COVID-19]

Encadrements et principes du travail en isolement

N’importe quel travailleur peut être amené à rester seul sur son lieu de travail. Cela peut être pendant une période plus ou moins longue. La notion d’isolement est reconnue dès que l’employé est séparé visuellement et physiquement de ses collègues ou de tierces personnes. Ainsi, même le réceptionniste d’un immeuble de bureau se trouve en situation d’isolement en l’absence d’un collègue à proximité. C’est aussi le cas des ouvriers qui travaillent seuls à la cave, au grenier ou dans une salle de bain ; des aides-soignants à domicile, des agents des services sociaux, des gardiens, des rondiers et de bien d’autres encore.

Un conseiller vous propose son expertise

La loi émet toutefois des réserves et des limitations sur le travail en isolement des salariés qui exercent une activité à haut risque pour eux-mêmes et pour leur entourage. Ces dispositions particulières concernent notamment le travail en hauteur, les interventions sur des appareils ou réseaux électriques à haut voltage, la manipulation de substances dangereuses, le travail sur ou avec des outils dangereux (scies à chaîne, armes à feu, etc.), le travail près d’un plan d’eau de grande profondeur et le travail en espace clos.

La question n’est donc pas de savoir si le travail en isolement est légal ou non. L’important est d’imaginer toutes les circonstances possibles où un salarié pourrait ou devrait rester seul sur son poste de travail. Puis, l’employeur a le devoir d’identifier tous les risques potentiels liés à l’isolement. L’évaluation des risques repose sur une analyse au cas par cas. Elle est basée sur la nature du travail même, le profil santé et les qualifications du travailleur, les interactions avec d’autres personnes, les possibilités d’accident, de blessure, etc. DOOMAP aide les entreprises à identifier et analyser ses risques pour utiliser le dispositif d’alerte adéquat. 

Les obligations de l’employeur vis-à-vis des travailleurs en isolement

L’employeur est tenu de mettre en œuvre des mesures visant à protéger la sécurité et l’intégrité physique d’un travailleur isolé, peu importe les circonstances de l’isolement. La sensibilisation des employés concernés est une première étape non négligeable. Les travailleurs exposés à un travail isolé doivent bénéficier d’une formation et d’un entraînement appropriés. L’objectif étant de les habituer aux contraintes spécifiques de l’isolement et de les préparer à bien réagir en cas de problème. Comment parler de travail isolé en entreprise ?

Un conseiller vous propose son expertise

L’installation d’équipements de surveillance sonore ou visuelle pour observer la situation des travailleurs en isolement est aussi nécessaire. Programmer l’exécution des tâches les plus risquées à des horaires normaux réduit aussi les situations d’isolement et facilite les interventions d’urgence en cas de besoin. L’entreprise pourrait mettre en place un protocole de déclaration des heures et des localisations des travailleurs isolés. Cela, assorti d’un plan d’action d’urgence en l’absence de signe de vie.

L’employeur peut enfin fournir des équipements de protection du travailleur isolé ou PTI (LWP ou Lone Worker Protection en anglais) à chaque travailleur qui peut ou qui doit rester seul sur son lieu de travail, même temporairement. Ces dispositifs permettent de réagir instantanément sur les incidents impliquant un travailleur isolé. Le délai d’intervention des secours sera ainsi réduit, tout comme le risque de complications.

Ils nous font confiance + de références

MaxiCoffee
TOSHIBA
avia
INRAE
Dekra
Transdev_logo_2018
5asec
Holiday Inn
Hutchinson
maranatha
Sigfox
Le roy merlin
Ziegler
Caddie
edf
Moxy Hotels
caf
Keolis
aix marseille
restalliance
cnam
DECATHLON
REGICOM
HILTON
Thyssenkrupp_AG
shell
fft
reg_lille
Eurovia
lexisnexis
POMONA
odca
Engie
KSTOOLS
Onet
Caviar house
SGS
Derichebourg
EQIOM
Brioche dorée
brangeon
CNRS
apec
Batignolles
CITROEN
Novotel
Aqualand
carre_blanc
Happy Senior
logo-otacos
Eurofins
Richardson
IBIS
SIEMENS
XPO
GARANKA
CREPS
ratp
DXOMARK
transGourmet
Heppner
SOITEC
DGF
Logo-Nilfisk
Air caraibes
arm
elior-services
VINCI
gca
Parrot
cerballiance
SNCF
rentokil-initial
chateauform
Bacardi
B&B
General-Electric2
U nouveaux commerçants
ISS
SILCA
Limagrain
EIFFAGE
Suez
CEVA
renault
GRS-VALTECH
Autodistribution
snef
Actemium
BNP PARIBAS
media_post
Coupa
Meliá Hotels International
GEBERIT
cegelec
Scopelec
altimmune
AXIANS
kindy
Covage
balladins
CCImbo
cfe-cgc
+ de références