Une gestion efficace de la santé et de la sécurité au travail

ouvrier travaillant le bois

La prise en compte de la santé et de la sécurité au travail s’est développée progressivement au cours des années. Sans doute conjointement à l’évolution de l’industrie et des conditions de travail. 

Le secteur de l’industrie a vu apparaître des machines performantes qui ont considérablement accru les risques de drames sur les lieux de travail. Une évidence s’est alors imposée : une réglementation pour protéger les travailleurs devait impérativement voir le jour.

Aujourd’hui, les règles en matière d’hygiène, de santé et de sécurité au travail évoluent toujours. On remarque une forte croissance des risques psychosociaux : burn-out, stress, harcèlement et violence au travail. La recherche d’un environnement de travail plus sain et la prise en compte des risques physiques sont devenues primordiales.

L’identification et la gestion des risques sont les étapes clés pour l’employeur souhaitant sécuriser les conditions de travail de ses employés.

L’évaluation des risques professionnels se catégorise en 4 parties bien distinctes qui sont les risques : 

  • Physiques (températures extrêmes, vibrations, bruit)
  • Chimiques (exposition à des substances dangereuses)
  • Biologiques (exposition à des bactéries ou virus)
  • Ergonomiques (postures, mouvements répétitifs, levage de charges lourdes)

Les conclusions d’une évaluation diffèrent en fonction de l’activité professionnelle. Un agent de sécurité, un employé agricole, une infirmière de nuit ne peuvent pas avoir les mêmes besoins en termes de protection.

Pour sensibiliser le personnel à l’application des procédures de sécurité et à une utilisation conforme des installations, une formation s’impose. Le port d’équipements de protection individuelle (EPI) et de dispositifs de protection du travailleur isolé (DATI) va renforcer la sécurité des salariés et réduire les dangers.

Les conséquences liées à une mauvaise gestion de la santé et de la sécurité au travail sont inévitablement l’aboutissement à des accidents et des maladies professionnelles. Leur gravité est certes variable mais un handicap, une maladie grave ou un décès sont inacceptables.

Des absences pour maladie entraînent des coûts élevés pour l’entreprise : indemnités, perte de productivité, sanctions juridiques en cas de non-conformité aux réglementations. La réputation de l’entreprise est également affectée par ces incidents. Les enjeux sont donc cruciaux.

Pour répondre aux exigences en matière de sécurité et plus particulièrement pour les travailleurs isolés, l’intégration de dispositifs PTI DATI a toute son importance. Le travailleur isolé est défini par le fait qu’il est seul, loin de la vue de quiconque mais également loin de l’ouïe. En cas de besoin, nul ne peut lui venir en aide sans alarme.

Ces dispositifs d’alarme renforcent le sentiment de sécurité du travailleur isolé. En cas de situations d’urgence, le travailleur en détresse peut déclencher lui-même l’alerte grâce à un bouton SOS. Les DATI intègrent des capteurs détectant la chute, l’immobilité, la localisation. En cas de perte de connaissance, le travailleur a l’assurance que l’alerte sera transmise aux services de secours les plus proches.

Secouru rapidement, le salarié a plus de chances de se remettre sans séquelles de son malaise, sa chute ou tout autre événement majeur. Une intervention longue peut avoir une finalité tragique sur l’incident en question. Un salarié a tout intérêt à porter le dispositif sur lui. Son refus pourrait engager sa responsabilité.

Les acteurs de la santé et de la sécurité au travail sont les organismes publics qui jouent le rôle de véritables conseillers afin d’apporter à tous, des solutions adaptées : l’inspection du travail, l’institut national de la recherche et de la sécurité (INRS), la médecine du travail, …

Tous ont pour objectif de préserver le bien-être des employés et de minimiser les risques d’accident ou de maladie professionnelle. 

Les employeurs, qui ont la responsabilité de la santé et de la sécurité de leurs employés sont tenus : 

  • D’effectuer une évaluation des risques cohérente
  • De prendre les décisions qui s’imposent pour obtenir une diminution de ces risques
  • De former les employés aux bons gestes de prévention, à la bonne utilisation des DATI et à une bonne compréhension du déroulement des opérations en cas de déclenchement d’alerte.

L’identification des dangers potentiels est au cœur d’une bonne démarche de santé et de sécurité au travail. La prévention des risques professionnels doit être pleinement intégrée dans les objectifs des chefs d’entreprise.

Les systèmes de protection PTI DATI représentent une solution innovante et performante pour protéger les travailleurs isolés. 

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.