Assurer le port du PTI/DATI en l’adaptant au choix du travailleur

ouvrier avec casque et visière

Pour tous les travailleurs isolés, l’adoption d’un dispositif de protection adapté est non seulement une mesure de protection indispensable mais il garantit des conditions de travail plus rassurantes. Une concertation générale avant investissement avec les ouvriers peut permettre d’obtenir l’assurance du port des boîtiers.

La transformation digitale a révolutionné la protection du travailleur isolé en intégrant des technologies avancées dans les équipements de sécurité. Ils sont devenus des outils précieux pour les travailleurs de nuit ou pour ceux travaillant seuls en forêt, en montagne, etc. 

Ces différents appareils contribuent à réduire les accidents du travail grâce à une meilleure prise de conscience des employés et à une intervention rapide des secours. En situation d’urgence, la procédure rapide et efficace peut sauver des vies. Cependant, il faut veiller à ce que les DATI soient portés constamment par les travailleurs.

Prendre en compte l’avis du travailleur dans le processus de sélection des DATI est un pas vers une meilleure acceptation et utilisation de l’outil. Préférence de confort, facilité d’utilisation ou discrétion de l’appareil sont des critères déterminants pour chaque salarié. Doomap propose plusieurs offres permettant de répondre aux besoins de chacun : boîtier, montre GPS, téléphone. 

La prévention passe par l’engagement du travailleur à porter son boîtier ou sa montre au quotidien. Un travailleur qui est à l’aise avec son dispositif DATI et qui reconnaît son utilité sera plus enclin à le porter constamment.

La réglementation impose aux employeurs de protéger leurs employés, notamment par l’installation d’alarme adaptée aux différents secteurs d’activité et aux situations spécifiques de travail. 

Il est impératif que les gérants d’entreprises ne voient pas les PTI/DATI uniquement comme une obligation réglementaire, mais comme un élément central de la stratégie de protection du travailleur. Une meilleure anticipation des accidents va favoriser une sécurité proactive au sein de l’établissement.

Une formation individuelle par l’employeur peut être envisagée afin de garantir une bonne compréhension du fonctionnement des dispositifs d’urgence. L’option de détection de verticalité est un argument de taille pour convaincre un travailleur réticent. En cas d’accident, notamment de chute, le dispositif d’alarme va se révéler efficace. L’intervention des secours pourra se faire dans des délais courts permettant une meilleure prise en charge du blessé. Une absence de moyen d’alerte pourrait avoir de graves conséquences pour le travailleur en difficulté.

Les employeurs doivent instituer des procédures de vérification régulières et de maintenance si besoin. L’intégration de ces boîtiers contribue à créer un environnement de travail où la sécurité est perçue comme une priorité partagée par tous, de l’employeur au travailleur. Le port de DATI devient un réflexe naturel.

Les équipements Doomap représentent une avancée notable dans la sécurité des travailleurs isolés grâce à leur connectivité multi-opérateur. Ils assurent une couverture réseau étendue et fiable. Géolocalisés, ils sont conçus pour rester fonctionnels même dans les situations les plus difficiles. L’intégration de ces systèmes dans le quotidien du travailleur ne représente en aucun cas une gêne dans l’exécution de leurs tâches. Les PTI-DATI ne sont pas une entrave mais un renforcement de la protection du travailleur.

Rappelons que la notion de travailleur isolé concerne de nombreux domaines d’activité. Elle est définie par le fait que le salarié est hors de portée de vue et de voix de tout responsable ou collègue de travail. L’employeur doit étudier et répertorier chaque poste de travail afin de déterminer quel matériel sera le plus adapté. Une fois, les risques définis, la mise en place de mesures préventives est indispensable.

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.