Le développement des dispositifs de protection du travailleur isolé grâce à la transformation digitale

ordinateur tablette portable

La protection du travailleur isolé a considérément évolué grâce à la transformation digitale des équipements de sécurité.

Confronté aux risques majeurs d’accidents du travail de leurs salariés isolés, l’employeur est tenu depuis 2008 à : 

  • identifier les risques potentiels
  • évaluer leur dangerosité
  • prendre les mesures nécessaires pour affaiblir ces risques
  • investir dans des DATI adaptés

Ces mesures de prévention représentent des enjeux majeurs pour garantir la sécurité des travailleurs au sein de l’entreprise.

Exposé à des situations à haut risque, en l’absence de DATI le salarié peut être amené à subir un accident pouvant avoir des répercussions graves sur son état physique voire même aboutir à un décès.

La digitalisation offre des solutions innovantes et intéressantes afin d’équiper les travailleurs isolés de systèmes de protection dotés de technologies avancées.

Les capteurs de détection de chute, la fonctionnalité PTI “homme mort”, la géolocalisation précise, la connectivité multi-opérateurs, le bouton d’alarme SOS, la possibilité d’entrer en communication en mode “mains libres” avec le centre d’alerte, etc. sont des éléments qui vont renforcer la sécurité du travailleur. Fort est de constater qu’un salarié équipé, plus conscient des risques, prend moins de risques. Le DATI contribue donc à une réduction des accidents du travail.

Le déclenchement d’une alerte DATI engendre une intervention rapide, améliorant ainsi la réactivité face aux incidents.

Le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) est l’un des principaux acteurs de la sécurité au travail. Son rôle est d’accompagner et de conseiller les chefs d’entreprise dans leurs recherches de solutions.

En équipant ces salariés de dispositifs d’alarmes DATI, le chef d’entreprise répond à ses obligations légales, en termes de protection des travailleurs isolés. Sa responsabilité ne risque pas d’être engagée.

Le Code du Travail définit le travailleur isolé comme un salarié éloigné de toute vie humaine. Il ne peut donc pas être vu ni entendu. 

En cas de malaise, de blessures, de crise d’épilepsie, d’agression, l’ouvrier se retrouve livré à lui-même avec le risque d’être secouru tardivement s’il n’est pas en mesure lui-même d’appeler à l’aide.

Les solutions PTI DATI sont variées afin de convenir à tous les types d’activité professionnelle : 

  • Les applications mobiles 
  • Les montres connectées
  • Les boîtiers ou badges

Suivant le modèle choisi, il peut être porté au poignet, en haut du bras, à la ceinture, dans la poche ou pendu autour du cou.

Une formation interne, individuelle ou en groupe suivant les possibilités d’organisation, est nécessaire pour : 

  • transmettre les informations importantes en termes de légalité et de risques
  • établir clairement le déroulement des opérations en cas de déclenchement d’alerte
  • expliquer le mode de fonctionnement des DATI
  • garantir une bonne compréhension de tous
  • démontrer la volonté du responsable de l’établissement de trouver des solutions efficaces pour minimiser les risques

L’investissement dans ces appareils représente un coût mais ramené aux bénéfices en termes de productivité et de sécurité, ils sont tout à fait rentables. 

Un salarié blessé conduit inévitablement à un arrêt de travail. Qui dit arrêt de travail dit réorganisation des plannings, indemnités, baisse de production, etc.

L’évolution de chaque métier nécessite de revenir chaque année sur l’évaluation des risques et de procéder à des réajustements si besoin. L’innovation dans le secteur digital peut également apporter des solutions plus modernes, plus confortables et plus performantes.

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.