Bien comprendre la notion de travailleur isolé

ouvrier

On considère qu’un individu qui exerce ses fonctions professionnelles hors de portée d’autres personnes est un travailleur isolé. 

Ces travailleurs se trouvent dans des environnements où, en cas d’incident ou de danger, une assistance immédiate ne sera pas possible. Cette situation d’isolement nécessite une anticipation de mesures de sécurité appropriées et la prise en compte de la réglementation en vigueur.

La notion de travail isolé, souvent mal identifiée, peut être temporaire ou permanente. Fort est de constater qu’elle augmente significativement la probabilité des risques auxquels les salariés sont exposés. Les postes de travail concernés sont nombreux : maintenance, surveillance nocturne, entretien de locaux, etc. Tous les secteurs professionnels sont confrontés au travail isolé. L’absence momentanée d’un collègue à un poste dangereux rentre dans le cadre du travail isolé.

En cas d’accident, l’isolement, qu’il soit physique ou psychique, va devenir un facteur aggravant des dommages pour le salarié en détresse.

On comprend donc l’importance de l’évaluation des risques par l’employeur dans le cadre de son obligation de sécurité envers ses travailleurs isolés.

L’appréciation des situations de travail isolé n’est pas toujours simple. Les recommandations de l’INRS peuvent aider l’employeur à définir précisément les risques.

La mise en œuvre de mesures de prévention et d’organisation des secours est impérative une fois les risques identifiés.

La prévention des risques pour les travailleurs isolés doit englober l’intégration de dispositifs PTI, la réorganisation de certains postes de travail, la formation et l’information du personnel.

L’alarme pour travailleur est un dispositif sécurisant et efficace qui accompagne l’ouvrier dans son quotidien de travail. Une fois activée, l’alarme va déclencher l’intervention des secours. Plusieurs types de modèles sont commercialisés : boîtiers, montres connectées, téléphones portables. Tous sont simples d’utilisation, légers et discrets. Leur port n’est donc pas une contrainte.

Les accidents de travail les plus fréquents chez les travailleurs isolés sont, les chutes, les blessures dues à des machines ou des outils. L’isolement peut aussi entraîner des problèmes liés à des agressions ou un problème médical (malaises au volant d’engins agricoles, etc.). 

Les employeurs ont des obligations légales pour assurer la sécurité de tous leurs employés, y compris les travailleurs isolés. Le cadre réglementaire leur impose : 

  • la mise en place de mesures préventives pour réduire les risques
  • la fourniture d’équipements de protection individuelle adéquats
  • la mise en œuvre de procédures d’urgence. 
  • l’organisation d’une formation appropriée pour gérer une situation de détresse 

L’avancée technologique joue un rôle clé dans l’amélioration de la sécurité des travailleurs isolés : dispositif d’alarme doté de capteurs GPS, application mobile gérant les alertes d’urgence, systèmes de communication permettant de dialoguer en mode mains libres, dispositif homme mort, etc.

Outre les risques physiques, l’isolement peut avoir un impact significatif sur la santé mentale des travailleurs. Le stress, les angoisses et l’anxiété sont décuplés face à la solitude. C’est un problème que l’employeur doit étudier sérieusement.

En comprenant mieux les dangers du travail isolé, en créant un environnement de travail qui favorise le bien-être mental, le chef d’entreprise remplit ses obligations et renforce son image auprès de ses équipes.

Le travail isolé nécessite un degré élevé de responsabilisation et d’autonomie de la part du salarié. Une compréhension claire des procédures de sécurité, une capacité à prendre des décisions rapidement et une bonne connaissance des premiers secours sont des facteurs favorisant le bon déroulement des actions en cas de situations catastrophiques.

La protection du travailleur isolé ne doit pas être sous-estimée. Anticiper et envisager les possibilités d’accidents sont les solutions qui permettront de mieux gérer les situations à risques en temps réel !

La démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) oriente les entreprises afin d’intégrer des pratiques permettant d’améliorer la sécurité et la santé globale du salarié. Elle est tout à fait complémentaire à l’étude des risques du travail isolé.

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.