Identifier et gérer au mieux les situations à risques des travailleurs isolés

employés et employeur

Les enjeux liés aux travailleurs isolés concernent principalement leur sécurité et leur bien-être. Les travailleurs isolés sont ceux qui exercent leur activité professionnelle, seuls, dans un environnement où ils ne peuvent pas être directement observés ou aidés facilement, comme dans certaines industries, l’agriculture, ou lors de missions en extérieur.

La prévention est cruciale pour ces travailleurs, car ils sont plus vulnérables en cas d’accident, de malaise, ou face à des situations dangereuses. Il est important de mettre en place des mesures de sécurité adéquates, telles que des dispositifs d’alarme, des procédures de check-in régulières ainsi que des formations sur la gestion des situations d’urgence.

La réglementation joue un rôle essentiel dans la protection des travailleurs isolés. Elle impose à tous les chefs d’entreprise de mettre en œuvre des stratégies pour minimiser les risques et garantir la sécurité de ces travailleurs. Cela inclut : 

En respectant ces réglementations, les établissements contribuent non seulement à la sécurité de leurs employés, mais aussi à la création d’un environnement de travail plus sûr et plus responsable.

Identifier les risques pour un travailleur isolé n’est pas toujours chose simple.

Une consultation avec les employés peut être envisagée. Les travailleurs qui effectuent des tâches isolées ont une connaissance directe et pratique de leur environnement de travail. Leur feedback est crucial pour identifier les dangers potentiels et les zones d’amélioration. Les employeurs doivent encourager ces échanges avec leurs employés et prendre en compte leurs suggestions et leurs préoccupations.

La majorité des secteurs professionnels sont confrontés à des situations d’isolement de l’un ou de plusieurs travailleurs. 

La probabilité d’accidents est présente au quotidien pour ceux qui travaillent en hauteur. Une option “perte de verticalité” sur les dispositifs d’alerte, a donc un grand intérêt dans ce cas de figure. Mais, même seul dans un bureau, un employé peut être confronté à un danger ou à un souci de santé. L’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) peut être d’une grande aide pour la formulation des directives.

Les appareils de protection du travailleur isolé se présentent sous plusieurs formes : 

  • boîtiers
  • téléphones portables avec applications DATI
  • montres connectées

Le choix du dispositif d’alarme va dépendre du budget alloué à la PTI, de la praticité lors de l’exécution de l’activité professionnelle, de la préférence du salarié si son avis est sollicité. 

Le rôle et la responsabilité d’un employeur vis-à-vis de ses salariés sont à la fois vastes et primordiaux. Ils englobent divers aspects légaux, éthiques et pratiques.

Légalement, le responsable est tenu de fournir un environnement de travail sûr et sain. Cela implique d’identifier et de minimiser les risques au maximum. Pour cela, il faut que le chef d’entreprise mette en œuvre des mesures de sécurité cohérentes avec les conditions de travail du salarié. En se conformant aux réglementations en vigueur en matière de santé et de sécurité au travail, le dirigeant couvre la responsabilité de l’entreprise. En l’absence de mesures, le risque d’une procédure judiciaire est amplifié.

Au-delà de ses obligations légales, l’employeur a le devoir de veiller au bien-être général de ses employés. Cela comprend le soutien au développement professionnel et la garantie d’un environnement de travail respectueux.

La gestion des ressources humaines se résume à l’équité, la reconnaissance et l’écoute. Ces valeurs aboutissent à un cadre de travail motivant et engagé.

L’organisation des secours et leur intervention en cas de déclenchement d’une alarme pour travailleur sont des éléments majeurs qui vont déterminer une bonne prise en charge du travailleur blessé ou en difficultés.

Lorsque le dispositif est activé (manuellement ou automatiquement), il est censé signaler une chute ou une situation alarmante. Un protocole doit alors être mis en place dans un délai le plus court possible.

L’alerte émise par le dispositif DATI est reçue par un centre de télé alerte ou un responsable désigné. Le signal d’alarme est accompagné de la localisation précise du salarié, grâce aux capteurs GPS. Si cela est possible, la personne recevant l’information va tenter de rentrer en contact avec le travailleur. Les renseignements recueillis donneront lieu à un transfert des données aux équipes de soins diligentés sur place.

La préparation et la formation des travailleurs isolés aux situations d’urgence vont garantir le bon déroulement de la procédure.

Dans certains contextes de travail où les risques sont amplifiés, les conséquences peuvent être particulièrement graves. 

La formation va sensibiliser les travailleurs aux dangers spécifiques de leur poste. Cette prise de conscience est le premier pas vers l’anticipation des accidents.

C’est également un bon moyen de s’assurer que tous les travailleurs savent correctement utiliser les équipements de sécurité.

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.