Les dangers du travail isolé : évaluation et mesures à mettre en place

femme seule dans un champ

Le concept de travail isolé décrit toute situation où le travailleur effectue son activité professionnelle ou simplement une tâche précise dans des conditions d’isolement totales.

Hors de vue ou de portée de voix de collègues ou autres personnes externes de l’entreprise, le travailleur est confronté au risque de n’être pas secouru dans un délai rapide, en cas de d’accident.

L’absence de soutien extérieur et la durée d’isolement augmentent sensiblement les risques associés au travail isolé.

Les risques physiques liés au travail isolé incluent :

  • Les accidents ou malaises 
  • Les actes de violence externe

Les risques psychologiques incluent les pathologies suivantes : 

  • Le développement d’une anxiété et du stress
  • La survenue d’une crise d’angoisse

Les risques médicaux sont : 

  • Le déclenchement de problèmes cardiaques 
  • Une crise d’épilepsie

Par conséquent, le travail isolé, nécessite une attention particulière afin d’en mesurer tous les dangers. En les définissant, il sera plus facile de les appréhender et de sécuriser le poste de travail.

Bien que le travail isolé ne soit pas défini de manière spécifique dans la réglementation française, il est essentiel pour les employeurs de se conformer au Code du travail et aux recommandations de l’INRS.

Ils stipulent la nécessité pour l’établissement d’établir une évaluation et une analyse approfondies des risques professionnels.

Cette démarche cruciale va permettre d’identifier et de gérer les situations de dangers inhérents au travail isolé. Cette évaluation doit porter une attention particulière aux conditions spécifiques du travail isolé.

Notez que certaines activités sont interdites par le Code du Travail en tant que travailleur isolé : levage de charge, travaux électriques ou en espaces confinés, travail en hauteur, etc.

Les mesures préventives occupent une place centrale dans la bonne gestion des risques liés au travail isolé. L’aménagement des postes de travail et la réorganisation des équipes de travail ont pour but de réduire l’isolement des salariés.

La fourniture d’équipements de protection du travailleur isolé (PTI) va renforcer la sécurité de l’employé et amoindrir les conséquences liées à un accident du travail. Associés à une intervention orale présentant les risques spécifiques et les protocoles d’urgence, le salarié bénéficiera d’un effort de prévention de la part de son employeur.

Les systèmes DATI (Dispositif d’Alarme pour Travailleur Isolé) jouent un rôle essentiel dans la protection des travailleurs isolés.

Ces dispositifs “homme mort” assurent une sécurité quotidienne à leurs utilisateurs et diminuent sensiblement la probabilité d’issues fatales. Leur activation peut être manuelle ou automatique.

L’alarme déclenchée par le dispositif connecte immédiatement le travailleur en danger à un service d’assistance. Ce centre d’alerte va ensuite prendre les mesures nécessaires selon la situation.

Les solutions proposées par les fournisseurs de dispositif d’alarme PTI-DATI sont : des boîtiers d’alerte, des téléphones portables avec applications, des montres connectées.

La détermination du modèle va dépendre : 

  • du budget de l’entreprise
  • du choix de commodité (port au bras, au poignet, à la ceinture, dans la poche…)
  • des options sélectionnées (bouton SOS, détection de perte de verticalité et d’immobilité prolongée, communication mains libres, etc.).

Tous les dispositifs possèdent des capteurs GPS déterminant la position exacte du travailleur en détresse.

La liaison avec le centre de télé alerte est disponible en continu. Cela facilite une intervention rapide et efficace en cas de besoin.

Les DATI sont conçus pour être légers, compacts et ergonomiques. Leur port n’encombre pas le travailleur. La mise en route est simple et l’adaptation est rapide. 

Le port d’une ceinture DATI est l’assurance d’une sécurité accrue.

Les entreprises sont tenues d’assurer une protection permanente à leurs collaborateurs, qu’ils soient des travailleurs isolés ou non. En cas de manquement à ses obligations, l’employeur peut être tenu responsable si un salarié subit de graves blessures.

La majorité des secteurs d’activité sont concernés par le travail isolé. Travailler en forêt, en milieu industriel, en pleine montagne, etc., sont des cas de figure où l’isolement peut représenter un vrai danger.

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) s’associe de manière cohérente au contexte de travail isolé.

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.