Un dialogue peut-il s’établir entre le porteur du DATI en situation de détresse et le centre d’alerte ?

opératrice de téléphone

Les dispositifs d’alarme pour travailleur isolé sont conçus pour s’adapter à tous les secteurs d’activité (montagne, forêt, environnement clos, etc.). Doomap propose même des solutions personnalisées.

Ces appareils garantissent une protection fiable et continue du travailleur. On constate qu’ils contribuent à une réduction des accidents du travail. Mieux informés des dangers, les porteurs de PTI ont des réflexes de prudence plus accentués que les autres. D’où l’importance d’exposer clairement les dangers identifiés, les statistiques, les retours de précédents incidents, les atouts et les caractéristiques des DATI, etc.

On parle de notion de travailleur isolé dès lors que celui-ci exerce son métier en toute autonomie, éloigné de toute vie humaine. Personne à la ronde ne peut l’entendre ni le voir. En cas d’incidents, de malaise ou d’agression, l’appel aux services de secours peut se révéler très complexe et long. Devant certaines situations d’urgence, le délai d’intervention peut être fatal pour le travailleur.

En l’absence de dispositif d’alarme, l’enjeu et les conséquences peuvent être lourds.

L’évolution de la technologie des alarmes est particulièrement remarquable. De plus en plus sophistiqué, le DATI est devenu indispensable au quotidien de travail du travailleur isolé.

L’option de communication directe avec l’opérateur du centre d’alerte représente un avantage significatif lors d’incidents ou de blessures. 

Ce dialogue entre les différents acteurs va améliorer le bon déroulement des opérations. Mieux informé des modalités de l’accident et des blessures du travailleur, l’opérateur va pouvoir transmettre des indicateurs essentiels aux équipes de secours. Le lien oral avec le travailleur va jouer un rôle crucial pour rassurer, calmer et donner les consignes vitales. Garder le contact avec le travailleur peut également l’empêcher de perdre connaissance.

Même si la géolocalisation est intégrée dans tous les modèles de PTI DATI, les échanges avec le porteur vont lui donner la possibilité de donner des précisions sur l’accès au lieu de l’incident (exemple : un code d’accès, un lieu particulièrement complexe, un bâtiment immense avec plusieurs portes d’entrée, etc.). 

Une intervention plus rapide en cas d’urgence peut avoir une incidence positive sur l’issue de l’événement. Une chute de hauteur, un malaise cardiaque, un AVC, une crise d’épilepsie ont des répercussions parfois graves sur la santé de l’employé. Chaque seconde compte !

L’interaction directe fournit des informations en temps réel. L’évaluation de la gravité ne peut être que plus juste. La présence vocale d’un opérateur apporte un soutien moral au travailleur isolé. Moins de panique et d’anxiété vont atténuer le sentiment d’isolement et faire passer le temps d’attente plus rapidement.

Pour garantir une bonne intégration des DATI au sein des différents postes de travail, le chef d’établissement doit veiller, en amont, à informer, former et échanger activement avec les travailleurs isolés. Une relation de confiance doit impérativement s’établir entre eux.

Évaluer les risques professionnels en sollicitant le retour d’expérience des travailleurs prouve une volonté de l’employeur de protéger son personnel.

Les risques psychologiques ne doivent pas être oubliés. Une situation d’isolement permanente peut avoir des répercussions sur la santé mentale et l’organisme de l’ouvrier.

Tous les domaines d’activité doivent tenir compte de la protection du travailleur isolé.

Une bonne pratique des différentes mesures de sécurité instaurées par le chef d’entreprise est complémentaire à la bonne marche de l’entreprise, tout comme la démarche RSE.

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.