Être seul sur son lieu de travail est-il légal ?

femme seule dans un bureau

Le Code du Travail interdit certaines actions en tant que travailleur isolé. Les facteurs de risque sont amplifiés et le danger est considéré comme extrême. Cela concerne : 

  • la conduite d’engins de levage de charge
  • les interventions sur les lignes électriques
  • les dépannages d’ascenseurs
  • les travaux nécessitant de descendre dans un puits ou une galerie
  • les travaux en hauteur

Être seul sur son lieu de travail ou un chantier reste légal sauf dans les situations citées ci-dessus. Rappelons que l’employeur a l’obligation d’évaluer les risques professionnels liés à chaque poste de travail. Une fois listés, les risques doivent être analysés afin d’envisager diverses solutions pouvant contribuer à les réduire : réorganisation du poste, investissement dans des solutions de protection du travailleur isolé (DATI).

Le chef d’entreprise a un devoir de prévention et de sécurité envers ses travailleurs isolés.

La notion de travailleur isolé est définie par le fait que l’employé est loin de la vue et de l’ouïe de quiconque.

Les tragédies sur le lieu de travail sont encore nombreuses. Un employé travaillant seul sur un chantier n’a pas toujours la possibilité de lancer une alerte en cas d’urgence. 

En équipant les ouvriers de dispositifs de protection individuelle (PTI), l’employeur couvre sa propre responsabilité. En l’absence d’équipements, un ouvrier gravement blessé peut considérer que son supérieur a manqué à son devoir et porter plainte.

Les systèmes d’alarme portatifs garantissent une intervention rapide.

Ils assurent la sécurité des employés travaillant seuls en toutes circonstances. Ils bénéficient d’alarmes manuelles, de capteurs de détection de chute ou d’immobilité anormale et prolongée. Une bonne réactivité en cas d’accident est un facteur favorable au bon déroulement des actions de secours.

Le dispositif homme mort n’est pas obligatoire mais c’est une fonctionnalité qui peut sauver des vies. Certaines solutions offrent également la possibilité d’établir un dialogue entre le centre d’alerte et le salarié en difficulté. Pour un incident en forêt ou en montagne, cette option peut se révéler intéressante.

Les causes des accidents les plus fréquents sont généralement liées à la manutention de charges. Viennent ensuite les chutes. La gravité des conséquences peut être amplifiée en cas d’isolement, si le délai de contact et de déplacement des secours se révèle long. Les agressions en entreprise sont également fréquentes. Un agent de sécurité exécutant une ronde, seul, de nuit, augmente la probabilité d’une agression. Un équipement DATI sécurise les conditions d’exercices de ses fonctions.

La législation et la réglementation imposent à l’employeur de prendre en compte les incidences du travail isolé et d’appliquer les mesures qui permettront de minimiser les risques. Le DATI contribue à la réduction des accidents de travail. Une formation à l’utilisation correcte des appareils est à envisager. 

Sont commercialisés plusieurs modèles de DATI sous diverses formes afin de s’adapter aux préférences de chacun : boîtiers GSM GPS (option ATEX), montres connectées multiport, smartphones avec applications spécifiques.

Tous sont simples d’utilisation, robustes et légers. L’employé est tenu de les porter au quotidien dès lors qu’il se trouve seul. Une bonne compréhension des enjeux en cas d’accident permet une bonne adaptabilité.

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.