Comment réagir rapidement lors d’un accident d’un travailleur isolé

homme bureau

Une intervention rapide et efficace est impérative pour minimiser les conséquences d’un drame sur le lieu de travail.

De bonnes mesures de prévention, l’organisation des secours, l’utilisation de dispositifs spécifiques comme l’alarme pour travailleur isolé vont jouer favorablement sur l’issue finale.

L’anticipation joue un rôle prépondérant dans la réduction de la probabilité d’incidents divers. Conformément aux directives de l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) et aux règles de loi, un employeur doit équiper ses travailleurs isolés de boîtiers, montres connectées ou tout autre équipement de protection du travailleur, adaptés aux secteurs d’activité et aux différentes situations d’isolement.

Ces systèmes sont conçus pour alerter les services de secours. En cas d’urgence, ils peuvent être activés manuellement par le travailleur ou se déclencher automatiquement en cas d’absence de mouvement. L’activation de l’alarme lance un appel au centre de télé alerte qui localise le travailleur et demande aux secours de se rendre sur place.

Une formation adéquate des travailleurs isolés sur les risques potentiels et les bonnes pratiques en cas de danger est fondamentale. Cette formation doit inclure des simulations pour préparer les travailleurs à réagir de manière appropriée face à un événement inattendu.

On distingue plusieurs catégories de risques professionnels

  • Les risques physiques : chute, blessures, malaises cardiaques

L’exposition à des substances dangereuses ou à des conditions environnementales extrêmes peut aussi présenter un risque significatif.

  • Les risques liés à la sécurité personnelle : actes criminels tels que des vols ou des agressions.
  • Les risques psychologiques : sentiment de solitude, d’anxiété et de stress, qui vont affecter non seulement la santé mentale du travailleur, mais aussi sa performance professionnelle.

Les incidents du travail les plus fréquents sont :  

  • Les glissades, trébuchements et chutes
  • Les blessures par objets tranchants 
  • L’exposition à des substances nocives
  • Les explosions de gaz
  • Les électrocutions
  • Les collisions de véhicules, les pertes de contrôle

Chacun de ces types d’incidents nécessite une approche spécifique concernant la gestion des risques. Pour les minimiser au maximum, les employeurs doivent s’assurer de la mise en place de procédures conformes et logiques.

Quant aux employés, ils doivent être formés et sensibilisés pour reconnaître et éviter les dangers potentiels liés à leur isolement. 

Un environnement de travail sécuritaire est le résultat d’une collaboration et d’une communication efficaces entre le chef d’entreprise et les employés.

Le travail isolé va renforcer la situation critique liée à l’incident. Seul, loin de tout contact physique ou auditif, le travailleur en détresse n’est pas toujours en mesure d’alerter les secours lui-même.

Les dangers du travail isolé sont donc bien réels quelle que soit la profession : un employé exerçant son activité en haute montagne, un ouvrier agricole, un agent de maintenance, etc.

Le Code du Travail interdit certaines activités professionnelles lorsque le travailleur ne bénéficie pas d’un accompagnement d’un collègue. 

Le port d’un équipement PTI au quotidien, présente donc un grand intérêt pour la protection et la sécurité du travailleur isolé. Les DATI sont notamment indispensables aux travailleurs exerçant leur activité de nuit.

Pour les ouvriers travaillant dans des atmosphères potentiellement dangereuses, des boîtiers DATI conformes aux normes ATEX (ATmosphères EXplosibles) sont obligatoires.

Conçus pour être utilisés dans des environnements où il y a un risque d’explosion, les modèles aux normes ATEX sont fabriqués avec des matériaux robustes. Leur risque d’inflammation est fortement réduit. Ils sont soumis à des tests rigoureux pour obtenir la certification attestant de leur conformité.

Les travailleurs isolés sont particulièrement vulnérables face à un événement majeur car il n’y a personne pour leur porter secours ou pour appeler à l’aide. 

Pour atténuer ces risques, la mise en place d’équipements de communication efficaces, tels que les DATI, va se révéler indispensable et d’une grande efficacité.

Ces appareils sont fiables, performants et ne nécessitent pas de maintenance particulière.

La réglementation française les impose auprès des travailleurs exerçant en toute autonomie.

Associés à une formation et à une sensibilisation aux premiers secours, ils vont considérablement sécuriser et minimiser les risques liés au travail isolé.

Les DATI sont l’assurance d’une prise en charge immédiate du travailleur. Les opérateurs du centre d’alerte réceptionnent et gèrent les appels 24h/24 et 7 j/7. 

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.