Bien gérer la protection des travailleurs isolés

salarié en train de coudre

Les travailleurs isolés sont ceux qui effectuent leurs tâches sans surveillance directe et hors de portée de vue et d’ouïe de quiconque.

De nombreux secteurs professionnels sont concernés par des situations d’isolement. Quelques exemples :  

  • L’agent de maintenance effectuant des réparations dans des zones désertes.
  • Le chercheur travaillant seul dans un laboratoire après les heures normales.
  • L’agent de sécurité effectuant une ronde nocturne dans un bâtiment isolé.
  • L’agriculteur au volant de sa machine agricole au beau milieu d’un champ.
  • L’infirmière à domicile qui visite des patients dans un environnement potentiellement non sécurisé.
  • La technicienne de surface faisant l’entretien de bureaux le soir tard.

La liste est infinie…

L’importance de protéger ces individus est primordiale, car ils sont confrontés à une difficulté d’accès aux secours. La solitude professionnelle peut non seulement exposer à des risques physiques, mais aussi peser sur la santé mentale.

Les travailleurs isolés font face à de multiples risques, catégorisés principalement en risques physiques, psychologiques et environnementaux. Pour concevoir une stratégie préventive  efficace, il faut tout d’abord comprendre la nature de ces risques.

Risques physiques

L’utilisation de machines industrielles ou agricoles peut amener à un accident corporel. Une chute, une électrocution ou tout incident lié à des conditions de travail dangereuses peuvent avoir des conséquences catastrophiques sans assistance immédiate.

Risques psychologiques

La solitude et l’isolement prolongés sont des facteurs qui peuvent contribuer à augmenter le risque de troubles tels que l’anxiété et la dépression. L’absence d’interaction sociale va affecter l’état émotionnel et mental du travailleur isolé. On remarque parfois des effets négatifs sur la concentration et la prise de décision. 

Risques environnementaux

L’exposition à des conditions météorologiques extrêmes ou à des produits chimiques représente un danger environnemental.

En France, le Code du Travail stipule clairement les responsabilités des employeurs en matière de prévention des risques professionnels. 

Ils ont une responsabilité légale envers leurs employés. La réglementation implique notamment l’identification et l’évaluation des risques associés au travail isolé.

Pour répondre à leurs obligations, les chefs d’entreprise doivent mettre en place des  mesures appropriées et fournir aux travailleurs isolés des équipements DATI. 

Des solutions technologiques innovantes sont aujourd’hui proposées afin de renforcer la protection des travailleurs isolés. Ces moyens d’alerte et de communication vont contribuer à réduire considérablement les risques associés au travail isolé.

Parmi les catégories de dispositifs DATI, on trouve des bracelets-montres, des applications mobiles sur smartphones, et divers types de boîtiers portables. 

Ces systèmes ont la capacité de détecter toutes anomalies comme une perte de verticalité ou une immobilité prolongée. Fréquemment équipés de boutons d’alerte SOS manuels, ils vont donner la possibilité au travailleur isolé dati de signaler immédiatement une situation d’urgence. 

Reliée à un centre de contrôle ou à des équipes de sécurité, l’alarme pour travailleur isolé va générer une intervention rapide des secours.

Pour gérer efficacement les cas d’urgence, l’employeur doit prendre le temps d’expliquer le fonctionnement des appareils de PTI.

Un programme de formation couvrant plusieurs scénarios d’urgence doit être intégré. Des simulations et des exercices pratiques vont renforcer la préparation des travailleurs. Le déroulement des différentes actions doit être clairement transmis aux employés afin de garantir leur bonne capacité à réagir en cas de besoin. 

Qu’ils s’agissent de travailleurs isolés PTI travaillant au sein de grandes entreprises ou non, les règles sont les mêmes.

Les avantages liés au port d’un dispositif dati sont cruciales. Pour assurer une bonne acceptation de l’employé, le chef d’établissement peut solliciter son avis concernant le choix du dispositif.

Quel que soit le type des dispositifs d’alarme, la géolocalisation par capteurs GPS est intégrée et la mise en route est relativement simple.

L’analyse des incidents passés est fondamentale pour améliorer continuellement la protection du travailleur. La situation d’isolement concerne de nombreux ouvriers et employés. Évaluer leurs risques professionnels et prendre les mesures qui en découlent sont le reflet d’une entreprise soucieuse du bien-être de ses salariés !

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.