Comprendre le mode de fonctionnement de la géolocalisation d’un PTI

géolocalisation

Un PTI est un dispositif qui se présente sous forme de boîtier, de montre ou de téléphone portable équipé d’une application spécifique.

Ce dispositif intègre souvent un bouton d’alerte, un détecteur de chute, un capteur de mouvement, et un module GPS pour la localisation.

Le travailleur a la possibilité d’activer l’alarme manuellement en cas de malaise ou d’agression. Il suffit d’une simple pression sur le bouton d’alarme SOS du boîtier pour alerter les secours ou un responsable. Certains dispositifs DATI intègrent désormais des technologies encore plus développées. Ils sont capables de détecter une chute (perte de verticalité) et une immobilité totale. Le dispositif équipé d’une fonction PTI homme mort informe le centre d’alerte d’un problème après un délai déterminé à l’avance.

Lorsqu’une alerte est déclenchée, le module GPS du DATI détermine la position géographique du travailleur en utilisant les signaux des satellites GPS. Cette localisation est essentielle pour guider les équipes de secours sur le lieu exact de l’incident. 

L’information de l’alerte, accompagnée des données de géolocalisation, est transmise via le réseau mobile à un centre de contrôle ou à un responsable de la sécurité. 

Des balises de géolocalisation indoor sont des options pouvant compléter le dispositif de base. Grâce à la technologie du Wifi et du Bluetooth, le salarié en détresse pourra être localisé même dans un environnement clos.

Une fois l’alerte reçue, le protocole est déclenché. Une communication directe avec le travailleur pour évaluer la situation peut être mise en place avec certains dispositifs DATI. L’envoi d’une équipe de secours vers les coordonnées GPS fournies est ensuite demandé.

Le dispositif d’alarme DATI est conçu pour répondre à une urgence, en signalant un accident ou une absence de mouvement, permettant ainsi une intervention rapide.

Le PTI joue donc un rôle primordial dans la détection de situations anormales pouvant mettre en jeu la santé voire la vie du travailleur isolé.

L’alarme pour travailleur isolé transmet l’alerte aux opérateurs 7j/7 et 24h/24 (ou à la personne désignée auparavant). 

Tous les équipements de protection du travailleur ne nécessitent pas de complexité à l’usage et à la mise en route. Une formation basique est toutefois recommandée pour transmettre les consignes relatives au bon fonctionnement, au salarié. 

Le responsable de l’entreprise est tenu de prendre les mesures nécessaires à la protection du travailleur isolé. Une évaluation des risques professionnels liés à chaque type de poste de travail donnera l’objet à l’acquisition de dispositifs adaptés.

Pour garantir le port du dispositif d’alarme au quotidien par l’ouvrier, l’employeur a tout intérêt à solliciter son avis lors de l’achat. Plusieurs offres sont proposées : montre, boîtier ou téléphone. Suivant les secteurs d’activité, certains préféreront le porter au poignet, aux bras, à la ceinture, dans la poche, etc.

Tous les modèles sont discrets, légers et peu encombrants. 

En l’absence de dispositif DATI, le gérant de l’entreprise prend le risque de poursuites judiciaires si une catastrophe devait avoir lieu. La réglementation du Code du Travail exige de tout responsable d’entreprises de veiller à la sécurité de ses employés.

La notion de travailleur isolé renforce ces exigences sécuritaires. Tout travailleur effectuant son activité professionnelle, loin de toute personne pouvant l’entendre ou le voir est considéré comme un travailleur isolé.

On peut donc considérer que la majeure partie des milieux professionnels sont concernés par cette notion. Il y a donc une réelle prévention à mettre en place en sécurisant au maximum tous les postes de travail.

Besoin d'informations

Votre demande a bien été envoyée.